AccueilDémarchesLes conditions pour obtenir le chômage en portage salarial

Les conditions pour obtenir le chômage en portage salarial

Travailler en tant que consultant auprès d’une société de portage présente de nombreux avantages. Cela vous donne par exemple la liberté de choisir les missions pour lesquelles vous souhaitez travailler. Vous serez également libre dans votre emploi du temps.

En tant que travailleur porté, votre travail consistera à mettre vos compétences aux services de l’entreprise cliente. Et comme tout autre salarié, vous aurez droit à une couverture sociale complète une fois que vous avez signé un contrat de travail avec votre société de portage. Maintenant, les questions qui se posent sont : aurez-vous droit à un chômage en portage salarial et comment faire pour en bénéficier ? Ci-après quelques éléments qui pourraient vous aider à y voir plus clair.

Chômage en portage salarial

Les droits d’un salarié porté

Un consultant en portage salarial a la chance d’organiser son temps à sa guise et de choisir ses propres missions. Outre ces avantages, ce prestataire de service a également le plein droit de bénéficier d’une couverture sociale, conformément au contrat de travail qu’il a signé avec sa société de portage.

Plus précisément, ces droits concernent :

  • L’assurance maladie
  • La mutuelle d’entreprise
  • La cotisation au régime de la retraite
  • Les congés payés
  • L’indemnité de chômage

Tout comme le salarié direct d’une entreprise, le travailleur porté dispose du plein droit d’obtenir une indemnité de chômage et de cumuler son salaire en CDD ou en CDI. Toutefois, avant d’y accéder, il devra remplir certaines conditions régissant portage salarial et chômage..

Les conditions à remplir pour bénéficier d’un chômage en portage salarial

L’ordonnance n° 20156-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial prévoit que tout consultant en portage salarial bénéficie d’une assurance chômage, mais sous conditions. Ainsi, pour jouir de ce droit, le consultant devrait signer un contrat CDI ou CDD qui le liera avec sa société de portage. Suivant la signature de ce contrat, la société de portage veillera à ce que le consultant soit déclaré à l’URSSAF à travers la DUE ou déclaration unique d’embauche.

Tout comme pour un salarié classique, la société responsable du portage s’assurera que les cotisations sociales et patronales du consultant soient versées chaque mois à l’URSSAF. Outre cela, si le salarié porté est en